hors blog

26 octobre 2009

ORBOR en Live sur Télé Bocal

VENEZ NOMBREUX ASSISTER A L'EMISSION CONCERT LIVE SAMEDI 31 OCTOBRE

Date :    samedi 31 octobre 2009
Heure :    21:30 - 23:30
lieu : 12 Villa Riberolle 75020 PARIS

ORBOR sera filmé pendant 1 heure pour un concert en public pour télé bocal sur la TNT hertzienne canal 21 (sinon sur Free, Neuf box et Noos). Télé Bocal retransmettra quelques morceaux du concert un mois plus tard.

A écouter et télécharger 9 titres d'Orbor dont Hors de moi et Amour amitié (nouveautés 2009)
http://www.jamendo.com/fr/playlist/117446

A voir et à faire tourner les aventures du chanteur 2.0 dans les rues de Paris SAISON I (5 épisodes)

http://www.youtube.com/watch?v=TqEDVXDXgyE

Posté par hors bord à 17:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 juin 2009

widget twitter orbor

Posté par hors bord à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2009

Soiré-Concert "Hadopi m'a Tuer" le lundi 15 juin à Paris

Une semaine avant la Fête de la Musique, plus d'une quinzaine d'artistes et de groupes se relaieront sur la scène de l'International à Paris pour dire en musique leur hostilité à la riposte graduée. Numerama s'associe à l'évènement.

 

Non, tous les artistes ne sont pas favorables à la loi Hadopi. Pour le démontrer, une dizaine de groupes et d'artistes mobilisés contre la riposte graduée se réuniront le lundi 15 juin à l'International, lors d'une soirée-concert soutenue par Numerama, et co-organisée par le Réseau des Pirates et Owni.fr, en partenariat avec Vendredi Hebdo et l'International. La soirée est également soutenue par Slate, Agoravox, LePost, Ivox, 22mars, le Social Média Club, j’affiche et ZikNation.

La soirée débutera à 18 heures par la projection de films traitant d'Hadopi, des nouveaux modèles de rémunération des artistes et de la défense des libertés numériques, avec un débat.

Elle sera suivie à partir de 21H par des sets musicaux de 15 à 25 minutes par groupe, avec des slams entre les sets.

ORBOR SERA SUR SCENE POUR CETTE SOIREE MAGIQUE



“Les artistes pro-hadopi, en plus de servir de caution à la future loi loppsi, font prendre le risque aux autres artistes d’un boycott massif de leur travail en traitant les internautes de pirates” (Orbor)
http://www.orbor.com


Posté par hors bord à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2009

téléchargement libre ORBOR 9 chansons

  

Posté par hors bord à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mai 2009

Hadopi et actu d'Orbor sur alternative fm

Posté par hors bord à 11:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]


08 avril 2009

Artistes contre hadopi, pas tous des enfoirés comme Orbor

voici la dernière vidéo contre hadopi


Artistes contre hadopi, pas tous des enfoirés comme Orbor
envoyé par guidefootard

Posté par hors bord à 19:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Orbor, artiste engagé contre l’Hadopi, répond à Univers Freebox

original sur http://www.universfreebox.com/article7708.html
Orbor est un des rares artistes qui se soit officiellement opposé au projet de Loi Hadopi, actuellement discuté à l’assemblée nationale. Il fait actuellement le buzz sur internet avec une chanson anti Hadopi que vous pouvez retrouver dans notre rubrique Vidéo.
Univers Freebox a ainsi interview Orbor pour qu’il nous fasse connaitre la position d’un artiste sur le piratage et l’Hadopi

Univers Freebox : Bonjour, ORBOR. Pour ceux qui ne te connaitraient pas, peux-tu te présenter ?

Orbor : Je suis Orbor chanteur irrécupérable, qui n’appartient à aucun mouvement, aucun bord, un artiste très connu du petit public. Nous sommes cinq sur scène, notre actualité du moment se résume à notre CD  et notre spectacle « tais toi et chante ».

Tu te définis comme un artiste 2.0, quelle est la définition d’un chanteur 2.0 pour toi ?
Un chanteur 2.0 doit avoir comme déformation professionnelle d’appliquer le virtuel au réel en reproduisant la fameuse demande d’amitié des réseaux sociaux dans les rues de Paris en se référant à des buzz vidéo comme le faux David Blaine par exemple (cf. voir les épisodes du chanteur 2.0 http://www.dailymotion.com/hors-bord). Sinon, moins sérieusement c’est un chanteur qui aime foncièrement le Web, les réseaux sociaux, et qui n’y va pas par obligation ou parce que c’est le passageobligépourleschanteursd’aujourd’hui !

Penses tu qu’il y ait un nouveau modèle économique à trouver pour les artistes et lequel ?
Oui , mais il faudrait beaucoup de monde autour d’une table et remettre en cause des principes importants (droits d’auteur). Une sorte de SACEM électronique qui gérerait une licence globale avec plus de précision qu’elle ne le fait aujourd’hui avec les radios. Je pense que les internautes n’ont jamais autant dépensé d’argent pour écouter de la musique. (nouveaux équipements informatique et musical, abonnement FAI  …) du coup ils se sentent insultés par le mot piratage. Ce n’est pas de leur faute si l’argent a été déplacé vers d’autres intermédiaires. Ils ne vont pas payer deux fois pour faire plaisir aux majors qui se sont fait doubler.

Qu’est-ce qu’a apporté pour toi internet dans ta carrière ?

Une envie de création continue, sous toutes ses formes : son, vidéo, image, promotion. C’est surtout la fin du modèle du tout ou rien. Internet permet une interaction progressive avec le public. C’est un espace de création, de diffusion mais aussi d’évaluation de notre travail. Internet n’est que la première étape, ensuite tout se concrétise sur scène. C’est grâce à l’engouement des Internautes que nous avons pu nous produire, à l’Entrepot, au Glazart ou à la Bellevilloise par exemple. La scène reste le lieu préféré du chanteur même 2.0.

Pour quoi as tu souhaité t’engager contre la loi Hadopi ?
Pour répondre à l’argument des pro-hadopi concernant les artistes en émergence. Ils ont décidé que nous étions les premières victimes du piratage. Qu’ils nous invitent à leur débat au lieu de se substituer à nous. Un artiste sur cinq ne sera pas signé selon leur slogan ! Hadopi va aider au développement de nouvelle carrière ? Tout le monde sait que l’industrie musicale cherche des interprètes pour faire vivre leur réseau d’auteurs et de compositeurs. Les auteurs compositeurs interprètes comme nous, ne leur rapportent pas assez. Ils ont le cynisme de nous renvoyer Internet au visage, en nous disant montrez nous que vous buzzez, et après on vous signe...

Que pensent les autres artistes de ta démarche ?
Certains soutiennent ma démarche car le but est de rapprocher artistes et public au lieu de les opposer, d’autres pensent que ma démarche est perdu d’avance et que je me grille dans le monde des majors. Mais le pire, c’est qu’étant en contact avec un label, on me dit si vous arrivez à buzzer sur notre dos, on vous signe. C’est pas moral ca ?

Que penses-tu du mouvement des artistes qui font bloc derrière le projet de loi Hadopi ?
De deux choses l’une, ou ils n’ont pas vraiment lu la loi, et ils cautionnent quelque chose avec amateurisme ou ils ont bien lu la loi et ils ne méritent pas le titre « Artistes ». Malheureusement je crois qu’aucun n’a lu plus de cinq lignes de la loi.

As ton avis, pourquoi ces artistes n’essayent pas de s’adapter aux usages d’internet plutôt que de vouloir rester dans un modèle dépassé ?
Par confort. Ils ont été élevés à la superproduction. Ils sont en admiration de ce qu’une major arrive à faire (ingé son, musiciens studio, arrangeurs, promotion, …) à partir de leurs œuvres. On est passé du modèle de la chanson qui rapporte de l’argent car elle est bonne, à la chanson qui rapporte de l’argent car elle est très diffusée. Du coup ils sont liés à la relation trilatérale majors-Sacem-radioTV ! Vous mettez notre dernière chanson « hors de moi » (hommage au président) en boucle sur toutes les radios, on devient mp3 de diamant avec décoration présidentielle !

Penses tu que les artistes soient réellement en danger à cause du piratage ?
Non, dans la chanson par exemple, on a bien vu qu’entre 1990 et 2000 ils n’ont sorti quasiment aucun artiste en émergence (alors que leur CA était au plus haut grâce au passage du vinyle au CD), et depuis qu’ils sont en crise, on a jamais eu autant de chanteurs talentueux (Benabar,Sanseverino, Wriggles, Volo, Aldebert, Alexis HK, Anaïs, Jeanne Cherhal , Orbor non ah bon….). Faut pas le dire mais je crois que le piratage motive la création.

Tu as lancé une chanson contre Hadopi, que tu as mis à disposition de tous gratuitement, as-tu eu des réactions de la part des politiques et du président de la république en particulier ?
Indirectement, puisque je n’ai eu aucune pression pour retirer cette chanson d’Internet, cela veut dire deux choses : soit le président a plus d’humour que l’on ne croit, soit il a de mauvais renseignements généraux (Frédérique Lefevre rajouterait « surtout, Orbor n’en vaux pas la peine .. » mais ce garçon est assez acrimonieux, donc passons)

Pense tu qu’il soit important que des opérateurs comme Free s’engage contre cette loi ?

Primordial, vous avez participé à la révolution numérique de la musique, vous devez apporter votre contribution à la révolution numéraire en proposant de nouveaux modes de diffusion musicale. Cette loi est anti-fai au possible, aujourd’hui vous contentez beaucoup de gens, demain vous pouvez vous les mettre à dos (pis ?)

As-tu un dernier message à faire passer aux freenautes ?

C’est de ne pas culpabiliser par rapport au discours des artistes, de nouvelles études démontrent que le téléchargement est bénéfique à la création, à la diffusion et même à la rémunération. En plus c’est inéluctable, Hadopi va rejoindre LA CINQ et le minitel dans pas longtemps. Les freenautes peuvent se mobiliser en masse, car cette loi, en plus de nous couter cher, peut amener beaucoup de perturbations sur notre surf quotidien. En conclusion, cette loi confond la température avec le thermomètre, car son objectif est d’augmenter le CA de l’industrie musicale, or un an et 100 000 personnes déconnectés plus tard, si le CA de l’industrie musicale diminue toujours, devra-t-on conclure par ce slogan : la répression tue les artistes ?

Merci ORBOR, et éspèrons que d’autres artistes rejoignent le mouvement que tu as lancé

Commentaire de Karsiff
posté le 01 avril 2009 à 15h28


Bravo ! Comme quoi tous les artistes ne sont pas infeodés à cette loi débile.

Commentaire de patrick
posté le 01 avril 2009 à 15h28


tres bonne analyse que je partage merci Orbortres bonne analyse que je partage merci Orbor smileytres bonne analyse que je partage merci Orbor

Commentaire de Dirdigan
posté le 01 avril 2009 à 15h43


Si tous les chanteurs pouvaient avoir la même vision des choses ...

Commentaire de Alain
posté le 01 avril 2009 à 15h50


Je suis fan de l’oeuvre d’Orbor et je m’aperçois qu’il est très en avance sur son temps

Commentaire de
posté le 01 avril 2009 à 15h58


Orbor a procédé à une analyse assez primaire de la loi (mais au moins il aura gagné : on aura parlé de lui).
« Je pense que les internautes n’ont jamais autant dépensé d’argent pour écouter de la musique. (nouveaux équipements informatique et musical, abonnement FAI ...) du coup ils se sentent insultés par le mot piratage. Ce n’est pas de leur faute si l’argent a été déplacé vers d’autres intermédiaires. Ils ne vont pas payer deux fois pour faire plaisir aux majors qui se sont fait doubler. »
Et le droit dans tout ça ? La musique est aussi un bien, donc si les artistes ont décidé que la création de leur musique doit être rémunérée, alors logiquement aucune des dépenses citées ne doit pouvoir permettre d’y avoir accès sans contre partie financière ou publicitaire (cf Deezer, Jiwa, Spiralfrog...). Libre aux artistes qui le souhaitent (et dont je fais partie) de mettre leur musique à disposition de tous gratuitement sur des sites comme Jamendo par exemple.
« depuis qu’ils sont en crise, on a jamais eu autant de chanteurs talentueux (Benabar,Sanseverino, Wriggles, Volo, Aldebert, Alexis HK, Anaïs, Jeanne Cherhal , Orbor non ah bon....). »
L’appréciation du talent en musique, comme dans toutes les autres formes d’arts, reste très subjective. Cet argument est donc totalement infondé.
D’autres de ses arguments sont tout aussi incohérents. Je ne défends pas non plus Hadopi, mais j’estime que les artistes qui le souhaitent, tout comme leurs producteurs et leurs distributeurs, ont droit à une rémunération.
En raison du téléchargement illégal, il existe ce que les Néo classiques appelaient une défaillance du marché : le marché (de la musique) ne peut plus se réguler de lui-même, alors l’État doit intervenir.

Commentaire de orbor
posté le 01 avril 2009 à 16h40


>Orbor a procédé à une analyse assez primaire de la loi j’essaye de combattre avec les même armes. Cette loi part d’un postulat non vérifié (le téléchargement illégal coule l’industrie du disque). Cela reste à démontrer (il y a beaucoup de contre études). Ce qui est sur c’est que la dématérialisation coule la vente des CDs. Je pense que même sans téléchargement illégal, le fait qu’on puisse acheter 2 morceaux au lieu de 11 par albums, fatalement .... >Et le droit dans tout ça ? La musique est aussi un bien, donc si les artistes ont décidé que la création de leur musique doit être rémunérée ... Malheureusement aujourd’hui l’artiste ne décide de rien, c’est l’éditeur qui impose tout puisque l’artiste lui a cédé ses droits. C’est un problème global qui doit être rediscuté, l’accès à la culture ne doit-il pas être une reflexion de l’état, un loi par exemple, Diffusion et Internet ? Un artiste ne décide pas de ne pas passer à la radio (écoute gratuite, et qu’on ne me parle pas des droits sacem-radio qui ne profitent qu’aux plus gros artistes....), de ne pas être en médiathèque etc.... Tous les artistes savent que la gestion SACEM est à revoir complètement. C’est une bonne idée qui protège les plus forts qui snobe les artistes producteurs indépendants .... >doit pouvoir permettre d’y avoir accès sans contre partie financière ou publicitaire (cf Deezer) TRES MAUVAIS EXEMPLE, je suis sur une playliste "best new french" sur la UNE de deezer depuis plus de 2 mois (http://www.deezer.com/#music/playlist/16352668/3724320) et je ne toucherai jamais un centime car je suis indépendant. ps : ceci dit j’avoue avoir pris des raccourcis car ce n’est qu’une interview rapide, mais ami artiste, je puis te garantir que nous servons d’ALIBIS à tous les étages d’ou mon positionnement à contre-courant....et au plaisir de te retrouver sur Jamendo Cordevocalement ORbor

Commentaire de
posté le 01 avril 2009 à 16h47


"Et le droit dans tout ça ? La musique est aussi un bien"
Cela commence mal pour le droit, c’est une oeuvre....

Commentaire de
posté le 01 avril 2009 à 17h51


voila enfin un mec qui sait se mettre a la page et chercher ses clients potentiels....
bravo orbor.

Commentaire de fiduce
 


Enfin un chanteur qui a tout compris. Je désespérais d’entendre ca un jour.

Commentaire de DODO
posté le 01 avril 2009 à 19h33


Bonjour.
Quand on voit ce gars affirmer tranquillement sa vérité , sans insulter personne en argumentant, en fait tout le contraire du gouvernement on se dit qu’il y a encore des gens cools et intelligents.
Dommage qu’on ne lui ait pas poser la question sur les condamnations envers des innocents à partir d’adresses IP frelatées et par des sociétés privées. Car le fond du problème c’est cela et pas autre chose.


 

Commentaire de Phaéton
posté le 01 avril 2009 à 20h17


Orbor, artiste d’avantgarde... grâce à Hadopi ! Un certain Jacques Dutronc, certes beaucoup moins connu à cause du diktat des maisons de disques, fit en son temps une chanson sur ce genre d’individu. smiley

Posté par hors bord à 19:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2009

10 000 artistes et moi et moi et moi

10 000 artistes, créateurs et acteurs de la filière de la musique ont signé une pétition SACEM pour l'adoption de la loi "Création et Internet" destinée aux parlementaires.

Pourquoi cette information est très peu relayée ? Les pro Hadopi avaient-ils promis aux artistes de ne pas trop ébruiter l'affaire ? Les anti Hadopi ont-ils peur que 10 000 artistes signataires inquiètent les internautes ?

Le pire c'est qu'en plus des Goldamn, des Thomas Dutronc (son père n'a pas signé, plus rebelle que le fils) ... il y a une multitude d'inconnus, d'artistes indépendants, qui aurait pu causer du tord à cette pétition  voir les signataires :

Orbor anti Thomas Dutronc ? (chansons et jazz manouche)

10 000 artistes pour la loi
et moi et moi et moi
Avec ma guitare et ma jolie voix
Mon blog et ma mauvaise foi
Je chante et je vote contre
l'hadopi, l'hadopi, l'hadopi



Posté par hors bord à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2008

prochaines dates de concert

Plus de date prévue avant nouveau spectacle (septembre 2009) SAUF DEMANDE DE SOUTIEN concert anti-hadopi (offert bien sur)

TAIS TOI ET CHANTE
Spectacle-Battle entre Orbor (chant et sketches) qui déteste la musique et des musiciens (Marc,Ren -Guitares, Xavier-Basse et Zou-Percussions) qui éxècrent la chanson. Orbor chanteur irrécupérable veut être aimé pour ses textes alors que les musiciens sévères tuent à mettre le swing, le groove en avant, ils vont même, jusqu’à créer des changements de style acoustique en permanence (django jazz, rock, blues, bossa, ballade, rhumba et swing manouche). Qu’importe, Orbor critique tout, ne supporte rien mais le fait toujours sans amour. On ressort du spectacle grandi, avec la certitude d’être quelqu’un de bien comparé à lui. Les chansons sont déplacées, allez-y pour vous en convaincre !

Posté par hors bord à 00:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 décembre 2008

dates de concerts passés (2008/09)

4 février 2009 Abracadabar Paris
2 décembre 2008 l'Etage Paris
19 novembre 2008 Abracadabar Paris
15 novembre 2008 Au bout du Monde Luzarches 95
22 octobre 2008 Studio de l'Arsenal St Ouen
27 septembre 2008 festival spectaculaire Paris www.spectaculaire.com
22 septembre 2008 le KIBELE Paris
20 juin 2008 Le Stock - ATLA Paris
21 mai 2008, la Bellevilloise café forum concert FrancoFans Paris
12 avril 2008 Les Z’indems café Paris
06 avril 2008 Picolo puces de St Ouen
21 mars 2008 festival Tire l’Art Ego à la peniche la Talente Melun
08 mars 2008 Festival Zikpot Lup Odéon Paris
06 février 2008 La pinte Pub de l’Odéon Paris
29 décembre 2007 LA BELLEVILLOISE Paris
1 décembre 2007 PIXI - Bagnolet
27 septembre 2007 GLAZ'ART - Paris
13 juillet 2007 L'ENTREPOT Paris
5 juillet 2007  Froggy's Pub PARIS
28 juin 2007 GLAZ'ART - Paris
21 juin 2007 Live Radio + concert plein air  Etampes
15 juin 2007 Union Bar - Paris
2 juin 2007 Les Crâneuses - Paris
11 mai 2007 Aux Dessous de Ginette - Paris
26 avril 2007 Chez Adel - Paris
8 mars 2007 Soleil de la Butte - Paris
4 mars 2007 Chez Adel - Paris
3 février 2007 Chez Adel - Paris

Posté par hors bord à 19:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]